Le poulet sauté aux noix de cajou

Voici ma 1ère recette asiatique et aussi 1ère recette d’automne ! C’est un grand classique de la cuisine thaï, mais je pense aussi de la cuisine chinoise, en tous les cas une recette très facile qui fera un maximum d’effet, par le mélange de ses saveurs ou aussi de ses couleurs.

 

Sauter au wok est un mode de cuisson très intéressant, dans la culture chinoise ! Les légumes sont coupés fins et ils vont être saisis, dans cette poêle spéciale, au fond très bombé, de façon à pouvoir être sautés rapidement, avec un feu très fort, technique idéale pour le cru cuit. 

Cela permettra de saisir l’essence subtile, le « Jing » de l’aliment presque cru et de le rendre ainsi plus digeste, par une cuisson très rapide et courte, une bonne façon de « Yanguiser » des aliments froids, ce qui est le cas dans cette recette pour le poivron qui est de nature fraiche ! Bien sûr, la tradition de rajouter dans les recettes asiatiques de l’ail, du gingembre, des condiments, des épices est aussi à but de « Yanguiser » et de donner une action plus tonifiante au plat, en plus de lui donner couleurs et saveurs.

 

Petite anecdote de mon passé de styliste où je voyageais beaucoup partout dans le monde, mais surtout en Italie et en Chine, mes agents chinois m’avaient surnommée « Wok-ing girl » car je leur mimais toujours la danse du Wok, dès qu’il fallait aller manger…

 

Poulet sauté aux noix de cajou

 

Ingrédients pour 4 personnes : 2 gros blancs de poulet, 3 échalotes, 1 petit morceau de gingembre râpé, 2 poivrons rouges type piments doux, 2 oignons nouveaux, 100g de noix de cajou, 2 cuillères à soupe d’huile végétale, 1 piment oiseau sec, 3 cuillères à soupe de sauce de soja, 1 cuillère à café de sucre roux, 1 cuillère à café de sauce de poisson (facultatif), 3 cuillères à soupe de basilic ciselé, l’idéal du basilic thaï (sinon coriandre), poivre

 

Laver le poivron et l’émincer. Eplucher les échalotes, ainsi que le gingembre et les émincer finement. Laver et émincer les oignons nouveaux, têtes et tiges vertes. Couper les blancs de poulet en fines lamelles.

Faire légèrement griller à sec les noix de cajou (possible aussi au four), en remuant.

Dans un wok, faire dorer les échalotes et le gingembre, rajouter le poulet. Faire cuire à feu vif environ 5mn. Ajouter ensuite le piment oiseau écrasé, les poivrons et les oignons nouveaux. Laisser cuire 3mn, puis ajouter le sucre, la sauce soja, la sauce de poisson et à la fin, les noix de cajou, cuire encore 2mn puis poivrer. Ajouter au dernier moment, hors du feu le basilic (ou coriandre) ciselé.

Servir chaud accompagné de riz blanc ou de riz glutineux.

 

Indications thérapeutiques des aliments principaux, selon les principes de la Diététique Chinoise :

Le poulet est de nature tiède. Lorsqu’il est grillé au four ou même sauté au wok, il va plutôt tonifier l’énergie, le Qi, et cuit longtemps en bouillon, type poule au pot, plutôt tonifier le sang, en cas de Vide de sang et d’anémie. Il est de saveur douce, avec un tropisme Rate/Estomac : cela veut dire qu’il va tonifier le Qi, nourrir le sang, et aussi nourrir le Jing, l’essence des Reins.

Le poivron est de nature fraiche, mais ne fait pas partie des aliments répertoriés en Diététique Chinoise. Des études récentes ont donné au poivron et à la tomate, de par leur couleur rouge, des qualités anti-oxydantes, pour améliorer le Cœur et sa circulation et traiter les problèmes cardio-vasculaires. Ils sont tous deux intéressants aussi pour améliorer le teint et la qualité de la peau. On peut faire ainsi le lien entre la couleur rouge, le Cœur et sa circulation, mais aussi l’éclat du teint, en lien avec le Cœur, en Médecine Chinoise. Le poivron rouge serait aussi le légume le plus riche en vitamine C (antioxydant), avec le persil en 2ème position, bien avant le kiwi ou l’orange. Il serait très bon pour la mémoire et aussi en prévention du cancer.

La noix de cajou est de nature tiède, de saveur douce. Elle est beaucoup moins grasse que d’autres types de noix et très riche en acides gras mono-insaturés, qui aident à réduire le taux de mauvais cholestérol et aussi en prévention du diabète de type 2. Mais elle contient aussi de nombreux antioxydants, qui participent à la lutte contre les maladies cardio-vasculaires. Elle est aussi très riche en cuivre, en prévention du cancer et en magnésium. Elle serait aussi intéressante, de par son index glycémique très bas, à 15 à calmer l’appétit, tout en favorisant le bon cholestérol, ce serait donc la noix la plus intéressante en cas d’amincissement.

L’oignon, comme dit le proverbe, fait la force, il est de nature tiède et de saveur douce et piquante (lorsqu’il est cru). Il a aussi pour action de tonifier l’énergie, en plus de la faire circuler.

 

Ce plat va être intéressant, comme plat d’automne, car plusieurs aliments, comme le poulet, les noix de cajou, les condiments compensent la fraicheur du poivron et sont plutôt tonifiants pour le Qi, l’énergie, essentiel en cette rentrée où il faut se mobiliser et avoir des forces pour reprendre le boulot. En plus, le temps va devenir plus humide, plus frais, d’où la nécessité de sortir des salades et crudités de l’été.

 

Bon appétit !

 

NB : Une recette par semaine, suivant mon inspiration, sur ma page « Madreperla » !